Contacter nous : +261 (0)20 24 359 79 / +261 (0)34 02 282 26

A propos

L’entreprise La Plantation Bemasoandro

La société La Plantation Bemasoandro a été créée en Janvier 2008 afin de promouvoir des solutions biologiques et efficaces face aux nombreux problèmes environnementaux de Madagascar, en particulier les problèmes d’érosion des sols. C’est le but que s’est fixée LPB: la promotion de ce fabuleux outil qu’est le Système Vétiver au sein d’une vision durable et verte du développement à Madagascar.

Le Vétiver, plante au système racinaire le plus dense de tout le règne végétal, possède des capacités d’adaptation à tous types de sol et des facultés exceptionnelles de stabiliser les pentes et les sédiments issus de l’érosion. Son application correcte et étudiée représente une solution biologique, efficaces et durable. Pour la réalisation de ses projets, la compagnie a créé entre 2008 et 2014 plus de 100.000 emplois équivalents homme-jour, en impliquant au maximum les communautés locales.

L’entreprise a été nommée représentant du réseau The Vetiver Network International pour Madagascar (www.vetiver.org), par qui lui a été délivré plusieurs certificats d’excellence technique, dont un par le Roi de Thaïlande, et participe chaque année aux conférences internationales organisées.

Contexte et problématique

La dégradation environnementale à Madagascar est catastrophique: 50.000 ha de forêt brulent chaque année, sachant qu’il ne reste que 10% du couvert forestier originel*, causant une érosion des sols intense : Madagascar est le pays le plus érodé du monde, avec en moyenne 400 tonnes de terre par hectare et par an emportés par l’érosion*! L’érosion est un problème majeur, aux conséquences souvent sous-estimées. Une fois dans les Océans le sol est perdu, sans possibilité de le reconstituer. La perte en fertilité des sols et en surfaces cultivables, dû à l’érosion, diminue chaque année la capacité en production agricole de l’île, malgré une croissance démographique importante. Un sol victime de l’érosion ne peut pas retenir l’eau de pluie. Combiné avec le changement climatique, la fréquence et l’intensité des crues et des sécheresses se multiplient. En outre, les sédiments emportés par l’érosion finissent dans les cours d’eau, les bassins versants, les rizières, et enfin dans la mer et ses récifs coralliens (photo Betsiboka).

Ces problèmes d’érosion du sol ne concernent pas seulement le domaine de l’environnement ou de l’agriculture, mais ont aussi un impact important sur les infrastructures et par conséquent sur l’économie.

 

 

Solution biologique intégrée face aux défis environnementaux de Madagascar

Le Vétiver est connu depuis toujours pour le parfum, extrait de ses racines. Mais c’est aussi une plante miraculeuse pour la fixation des sols. Si l’on sait le temps nécessaire à la formation d’un sol, celui-ci devrait être considéré comme ressource non-renouvelable et à tout prix conservé et protégé. La dégradation continue de l’environnement à Madagascar, à travers la déforestation et l’érosion des sols, nécessite d’urgence une réponse ecace par des solutions concrètes, durables et adaptées au contexte. Le Système Vétiver, utilisé selon certains critères techniques, fait partie de ces solutions.

La société « La Plantation Bemasoandro » a depuis 2008 pour mission de promouvoir le Système Vétiver comme outil biologique, qui dans la vision de l’entreprise peut se révéler être une des clefs majeures du chemin vers un développement durable à Madagascar. Cette graminée pérenne, non-invasive, possède un système racinaire très dense, pouvant atteindre trois à sept mètres de profondeur et produisant un feuillage résistant. Ainsi, la haie de Vétiver forme une barrière végétale qui diminue la force érosive des ruissellements, augmente la capacité en rétention humique du sol, fixe les sédiments: ainsi, la terre est protégée contre les effets néfastes de l’érosion, souvent sous-estimés, tels que perte en surfaces cultivables et en fertilité des sols, ravinements, éboulements, coulées de boues, ensablements des rizières, tarissement des sources…

Dans cette vision, le Vétiver se révèle être un outil biologique formidable face à ces problématiques : stabilisation de talus et protection d’infrastructures, contrôle de l’érosion et de la sédimentation, protection des berges et des aménagements hydrauliques, agriculture de conservation, protection des captages d’eau, restauration environnementale, fixation de lavaka, forte production de biomasse…

De plus, le Vétiver résiste au feu, et ses capacités d’absorber les éléments polluants en font une plante par excellence pour l’assainissement des eaux et boues usées, ainsi que pour la dépollution de sites contaminés comme les décharges. Enfin, des essais sont en cours actuellement pour déterminer la capacité du Vétiver à fixer le gaz carbonique de l’atmosphère.

 

Contexte et problématique (Suite L'Ile Rouge saigne)

En effet, l’érosion provoque également des dégâts voire la destruction des infrastructures d’une haute importance socio-économiques (routes, ponts, chemins de fer, barrages, périmètres irrigués…) et tous les eets négatifs qui en découlent, par des éboulements, des coulées de boues, des ensablements ou envasements, des inondations, l’ensablement des rizières… Sur tanety, l’infiltration de l’eau dans le sol diminue et par conséquent la recharge en eau des nappes phréatiques (réserves d’eau souterraines) s’en voit aectée. Les sols s’appauvrissent et sont de plus en plus sensibles à l’érosion.

L’érosion des sols a un impact sérieux sur la capacité du pays à produire suffisamment de nourriture pour sa population… alors que pourtant, le potentiel est là. Cette dégradation continue de l’environnement à Madagascar nécessite d’urgence une réponse ecace à travers des solutions adaptées au contexte et de façon durable.

*selon une étude de la Banque mondiale

Fermer le menu